S’il y a bien une chose que les débuts d’extensions permettent d’apporter en premiers lieux lors de leur sortie, ce sont bien souvent des versions améliorées de deck déjà top-tier avant que les nouvelles cartes ne soient disponibles. Même si l’ensemble des nouveautés nous est dévoilé par l’équipe de développement avant même que l’extension ne soit mise en place, il est difficile pour un DeckBuilder de façonner une liste compétitive ex nihilo sans avoir la possibilité de l’essayer par la suite. La plupart du temps, les premiers decks forts de la méta sont donc des formes évoluées de listes déjà très fortes, et le deck dont nous allons parler aujourd’hui en est un très bon exemple.
CODE DU DECK
AAECAR8G1IsDhwTFCIbTAunSApuFAwyH+wKXCMkEsIsD148D39ICtQOoAt3SAqKKA+PSAurjAgA=

Introduction
Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore ce petit bijou de douceur, voici le Hunter Spell. Calibré pour le contrôle et la value liée aux différents sorts du chasseur, cette liste regroupe un arsenal de 28 sorts avec en prime, votre Chevalier de la Mort Rexxar le Nécrotraqueur pour des fins de partie toujours plus portées sur la valueUne douceur vous dis-je!  L’ensemble de la liste est plutôt équilibré, on y retrouve notamment au moins un exemplaire de 4 secrets différents du Chasseur, sans oublier l’ajout de Zul’Jin, désormais essentiel dans tous les archétypes Spell du Hunter. Avec un Winrate global de 59.4% de winrate sur l’ensemble des parties jouées au cours de la semaine et pour un coût total de 7080 poussières, cette liste pourrait vite s’imposer comme un des différents must play de ce début d’extension pour tous les types de joueuses et de joueurs. 

Mécanique
Si vous êtes un habitué du ladder, la mécanique de cette liste vous sera bien familière. Bien que ce deck ne fut pas un des plus populaires du temps de Boomsday Project, il n’en demeure pas moins qu’il ne fut pas rare de le croiser au coin d’un match sur le ladder ou même chez les professionnels. En tant que Hunter Spell, votre coeur de jeu réside dans votre utilisation des sorts, et dans votre capacité à les développer judicieusement au cours de la partie. Comme vous en disposez d’aucune créature “directe” dans votre jeu, il faudra composer votre board tout en contrôlant celui de votre adversaire. Un joli tout 2 en 1 qui saura faire l’affaire contre la majorité des listes Mid et Aggro présentes dans la méta sans que vous n’ayez trop de difficulté à optimiser votre courbe de mana, sachant que le Paladin Baku ( Match-up difficile pour le Hunter Spell) ne fera bientôt plus partie des listes en vogue. Au bout du compte, les match-up Contrôle seront les plus délicats à aborder si vous tenez ce deck entre les mains.

En premiers lieux, contentez vous de neutraliser les premières menaces déployées par votre adversaire en tout début de partie. Si ce dernier se contente de Power Up à chaque tour, faites de même en attendant de pouvoir développer un Secret, un Compagnon Animal ou encore un Tracking. Comme nous l’avons évoqué précédemment, la value générée par vos sorts doit être votre objectif premier. En attendant l’arrivée de votre Nécrotraqueur, piochez à l’aide de vos Tracking, jouez des secrets pour améliorer vos Lesser Emerald Spellstone et anéantissez les serviteurs de votre opposant grâce à vos Flanking Strike, vos Kill Command et vos The Beast Within. Vous êtes sans doute en train de vous demander: “Mais c’est quoi l’intérêt de passer sa vie à défendre?”. A ceci je répondrai que la défense prépare toujours une riposte, et cette riposte aura souvent les couleurs de Zul’jin, puis de Rhok’Delar. Le cri de Guerre de notre Troll préféré agira comme celui d’un Yogg’Saron qui aurait eu un enfant avec Carniflore. Oui l’image est bizarre, mais restez concentré parce que ce passage est important: Chacun des sorts lancés pendant la partie seront lancés une seconde fois, avec les cibles choisies au hasard. Cela vous permettra non seulement de bénéficier d’un nouveau Pouvoir héroïque, mais également de vous constituer un plateau flambant neuf tout en nettoyant celui de votre adversaire. Enfin, Rhok’Delar vous offrira la possibilité de rafraîchir votre main dans son intégralité avec des sorts aléatoires, souvent bien utiles en fin de partie si l’adversaire dispose d’une ou plusieurs grosses créatures (La Marque du Chasseur, c’est toi qu’on regarde.)

Vous l’aurez compris, tout sera affaire de Value une fois que vous aurez atteint les 10 points de mana. Si vous ne parvenez pas à profiter de l’effet de vos grosses cartes comme Zul’Jin ou Rexxar le Nécrotraqueur, vous risquez de vous retrouver à défendre péniblement vos points de vie restants sans pouvoir prendre le rythme de la partie à votre avantage. Une liste Spell nécessite un bon decision-making pour ne pas perdre en vitesse une fois le tour 6 ou 7 entamé, à vous de prendre soin de votre mulligan et de votre early game pour vous garantir une vraie partie de plaisir en fin de partie, lorsque vous serez en mesure de lâcher les chevaux.

Muligan
Concernant le Mulligan, je vous recommande de chercher à récupérer un ou deux secrets en plus d’un tracking directement dans votre main de départ. Même si rien n’est écrit dans le marbre, avec de la pioche et quelques outils de contrôle en début de partie, vous ne pourrez pas mal débuter la rencontre, tout particulièrement si votre adversaire joue une liste agressive. 

Kammelinn