Aujourd’hui dans les Deck du Jour, dans la sainte famille des Paladins, il est temps pour Maverick et pour moi même de nous intéresser au petit frère. Nous avons déjà eu l’occasion de parler du Paladin Impair qui enregistre encore aujourd’hui de très bonnes stats sur le ladder, il convient donc de nous pencher sur son homologue tout aussi performant: Le Paladin Pair. 

 

CODE DU DECK

 

AAECAZ8FDIoH/gf9+wKzwQLr9wKWCc30ArnBArfpArcEqsECws4CCZYG9AX2B68H3AOW6AKbywLPBojHAgA=

 

 

Introduction
Bien qu’il s’agisse ici d’une version plus chère et plus contrôle (… Et paire du coup) du Paladin Impair que nous avons déjà vu dans les Decks du Jour, ce Paladin ci n’est pas en reste en terme de confort et d’efficacité. Simple à jouer et à prendre en main, tout est réuni pour vous garantir une bonne tenue du board ainsi qu’une bonne réserve de dégâts en fin de partie pour venir finir un adversaire déjà bien entamé. 

Mécanique
Allez passons maintenant aux choses sérieuses, des Taunts, du Lifesteal et beaucoup d’outils de contrôle pour une liste parfaitement calibrée pour le ladder et ses hautes sphères. Ce deck repose ainsi principalement sur le contrôle, ainsi que sur les gros serviteurs que vous pourrez considérablement améliorer en Mid/Late game. Avant de rentrer dans les détails, je tiens avant tout à vous prévenir: Cette liste figure parmi les plus chères que nous pouvons trouver pour cette deuxième moitié du mois de Novembre. Avec pas moins de 6 cartes Légendaires au compteur, ce deck peut s’avérer difficile à constituer dans son intégralité. Aussi nous verrons en toute fin d’article comment modifier le Core Build de la liste pour qu’elle puisse plus ou moins convenir à toutes les collections.

Assez parlé, place au jeu! Pour commencer, il est bon de rappeler que ce genre de liste Paire disposent d’un potentiel d’early game très solide. En effet, ce deck propose un grand nombre de petits serviteurs pouvant être joué tôt dans la partie, mais également de sorts de zone et de buff pouvant, à leurs tours, être joué avant le tour 5. Comme toutes les listes paires ou impaires, ce deck jouit d’une courbe de mana particulièrement solide, surtout si vous parvenez à récupérer une bonne main de départ. Commencez par développer un ou deux serviteurs (Comme un Hydrologue into Argent Protector), n’hésitez pas à vous en servir pour prendre un bon trade sur un serviteur adverse, pour ensuite dérouler votre jeu à l’aide de vos cartes Mid Game. Un Corpsetaker, un Saronite Chain Gang ou encore un Glass Knight suffiront amplement à polariser l’attention de votre adversaire qui cherchera bien souvent à s’en débarrasser dès le tour suivant. Et pour cause! Il vous suffit d’un bon serviteur sur le board pour déployer tout votre arsenal offensif de milieu de partie à l’aide de vos deux Blessing of Kings. A noter également qu’un Crystalsmith Kangor bourré aux Blessing of Kings peut nécessiter à lui seul  l’usage de deux ou trois cartes de contrôle. Et si votre opposant ne parvient pas à le supprimer, à vous les soins infinis!

Mais ce qui va surtout nous intéresser avec cette liste entre les mains, c’est bien évidemment le late game et ce que vous pourrez en faire. Si vous arrivez au tour 7/8 avec un board bien rempli, vous serez alors dans les meilleures dispositions pour remporter la partie, surtout si votre adversaire ne joue pas une liste ultra late comme un Chaman Shudderwock ou un Démoniste Cube. Tout d’abord, il convient de noter le retour de ce bon vieux Sunkeeper Tarim qui saura calmer un board tout entier si jamais cela devient nécessaire. Attention cependant à ne pas utiliser cette carte à l’envers et à vous retrouver avec un board adverse encore plus menaçant qu’auparavant (Surtout si votre adversaire joue une liste Aggro, encore plus s’il s’agit d’un Paladin avec ses milliers de Token). Tarim est à utiliser avec soin, même si nous chercherons le plus souvent à venir réduire un ou deux gros serviteur adverse. Ceci étant dit, vous noterez la présence de Val’anyr et d’un Dinosize qui vous permettront de faire grossir un ou plusieurs de vos serviteurs afin de venir infliger de très gros dégâts à votre adversaire. En général, nous chercherons à placer un buff sur une Windfury Harpy pour profiter un maximum de sa capacité Furie des Vents, ou sur une créature dotée d’un Bouclier Divin pour lui garantir une meilleure durée de vie, même si cela ne les rendra pas non plus imperméables aux différents Removal de cible. Si jamais vous cherchez à vous constituer un board plus défensif, je vous conseille de plutôt choisir un Spikeridged Steed, qui suffira bien souvent à vous protéger du board adverse pendant deux ou trois tours minimum. Vous l’aurez sans doute remarqué, mais ce deck est assez sensible aux effets de silence, surtout quand vous disposez de serviteurs boostés. Et pour finir, le Roi Liche qui n’est plus vraiment à présenter.

Muligan
Concernant le Mulligan, rien de bien sorcier concernant les premières cartes que vous devez récupérer. Cherchez toujours à avoir au moins un serviteur à 2 de mana dès le premier tour, puis concentrez vous sur une ou plusieurs cartes à 4 de mana en fonction de votre match-up (Une Consécration peut être une très bonne alternative face à un Paladin par exemple.)

Pour en revenir aux quelques cartes que vous pouvez éventuellement changer, Kangor peut éventuellement être remplacé par un deuxième Protecteur d’Argent ou un deuxième Limon. Votre Avenging Wrath peut également être écartée au profit d’un serviteur (Comme un Lion de Cristal), mais cela risquerait d’amoindrir votre potentiel de contrôle. Si jamais vous avez des questions concernant cette liste et les cartes que vous désirez changer, n’hésitez pas à nous en faire part.

 

 

Kammelin