Aujourd’hui dans les Deck du Jour, Odemian revient sur une de ses listes phares du Major de Toronto. Peu de temps après sa victoire prestigieuse face au joueur Norvégien, notre grand spécialiste du Guerrier Fatigue reprend sa toute dernière version en date, revue et améliorée pour le tournoi. 

CODE DU DECK

 

AAECAQcCkAef0wIOogT8BPHTAo7OAt/EAs/nApEGsgjGwwL7DPgH/wfMzQJLAA==

 

Bien que le Démoniste et le Prêtre se disputent encore aujourd’hui la place de meilleure classe de la méta, le Guerrier n’est pas en reste non plus avec cet archétype fatigue qui fonctionne aussi bien sur le ladder qu’en tournoi.

En tant que Guerrier Fatigue, le coeur de votre jeu repose bien évidemment sur tout le contrôle que vous pourrez mettre en place tout au long de la partie. Avec cette liste entre les mains, vous devrez alterner entre un nettoyage intensif du board de votre adversaire, et le recyclage de vos cartes pour ne jamais vous retrouver à la fatigue. Contentez vous de remove tout ce que posera votre opposant avec vos sorts ciblés (Execute, Slam, Shiel Slam) ainsi que vos AOE (Tourbillon, Brawl, Sleep with the fishes), sans oublier de constamment renouveler votre deck avec vos Mains du mort. Une Main du mort idéale, selon moi, doit vous permettre de renvoyer les deux Murlocs, un générateur d’armure (Shield Block, Bring it on!), un sort ciblé et un sort multi-cibles pour ne jamais vous retrouver à cours d’outils de contrôle. Si vous parvenez à renvoyer une autre main du mort dans votre deck, vous pourrez également recycler votre deck à l’infini sans jamais avoir à craindre la fatigue. Le début de la partie est un moment très délicat pour un Guerrier Fatigue, car il ne bénéficie pas encore de tous les outils nécessaires pour contrer une bonne sortie. Au cours des premiers tours, je vous recommande de commencer à vous constituer un bon montant d’armure tout en faisant très attention à ne pas laisser votre adversaire prendre un ascendant trop important sur le board.  En attendant de pouvoir commencer à renflouer votre deck, piochez le plus possible à l’aide de vos Acolyte of pain et de vos Shield Block. Une fois votre Garrosh the Scourgelord en jeu, vous pourrez multiplier les effets d’AOE grâce à son pouvoir héroïque, puis finir d’anéantir les dernières offensives adverses. Par ailleurs, si vous décidez de le jour sur le ladder, vous devrez à mon sens remplacer un Rat Déloyal ou un Slam par un Geist.

Concernant le Mulligan, n’hésitez surtout pas à relancer pour une arme ou pour un Sleep with the fishes, qui pourront très souvent vous sauver la mise contre un Paladin un peu trop énervé, par exemple.

 

Odemian