Blizzard a surpris une grande partie de la communauté en annonçant le départ de Genn & Baku du format standard pour l’année du Dragon !
Avec la sortie des : Quêtes (Un’Goro) / Chevalier de la Mort (ICC) / Armes légendaires (Kobolds & Catacombes) et de Genn & Baku (Bois Maudit), il est primordial de faire un état des lieux sur le futur de la méta.

Nous allons donc faire un récapitulatif des decks / archétypes qui disparaîtront intégralement à la rotation et de ceux qui pourront survivre (même si lourdement impactés).
Vous pouvez retrouver l’ensemble des articles spotlight sur cette page.

Genn & Baku seront placés au Panthéon à partir du mois d’Avril. Depuis la sortie du Bois Maudit, en Avril 2018, Genn & Baku ont défini une partie de la méta.
Chaque classe a profité soit de Genn (Démoniste et Chaman) soit de Baku (Voleur, Guerrier, Mage) pendant une année mais seul le Paladin aura eu deux decks au top de la méta.

En terme de design, Genn & Baku ont rapidement été un cul-de-sac pour Blizzard. Changer leur coût en mana ou même les stats ne servait en rien… d’autant plus que même en 7/8 Baku était très rarement joué comme serviteur. Remplacer “début de partie” par cri de guerre aurait simplement tué les cartes. Même si l’évolution du pouvoir héroïque était intéressante, dans ce cas de figure précis la contrainte de pair/impair aurait été bien trop forte pour que ces decks soient viables.
La seule question qui pouvait se poser était de modifier ou non les pouvoirs héroïques. Dans le cadre de Genn, c’était impossible, tant le pouvoir héroïque (de base) est la structure même de Hearthstone. Concernant Baku, la question était légitime, passer l’Armor Up du guerrier à 3 au lieu de 4 ? Passer le token du Paladin 2/2 au lieu de deux 1/1 ? Finalement, Blizzard a préféré écarter Genn & Baku du standard, et ce pour une très bonne raison.

À l’heure actuelle, Genn & Baku représentent 28% de la méta, ce qui signifie qu’un deck joué sur 3 est soit pair soit impair. Cette statistique est d’autant plus impressionnante lorsqu’on sait que durant l’année 2018, le Paladin Impair /  le Paladin Pair / le Chaman Pair et le Voleur Impair ont tous été nerf !

Blizzard a donc compris qu’il était impossible de nerf Genn & Baku sans détruire littéralement les deux cartes et que leur seule existence était un problème pour l’équilibre du jeu. Avec le passage de Genn & Baku au Panthéon, la future méta sera pratiquement nouvelle, beaucoup de cartes de l’année du Corbeau étant passées sous silence avec la domination des cartes du Mammouth. Nous assiterons donc à un renouveau du jeu à partir de l’année du Dragon !

Ce tableau représente la part (en %) des decks Pairs / Impair dans la méta. Les statistiques proviennent d’HS-Replay le 03 Mars 2019 du rang légende au rang 5.

Avec l’annonce du départ de Genn & Baku du format Standard, la méta se verra totalement modifiée pour l’année du Dragon.
Voici l’ensemble des principaux decks de la méta actuelle (Mars 2019). Nous pouvons rapidement voir le nombre de deck qui vont simplement disparaître de la méta. 

Sur les 20 decks présents, 13 decks vont tout simplement cesser d’exister. 7 d’entre eux peuvent évoluer car, même si la rotation va lourdement impacter ces decks, leur base restera présente post-rotation ; ils pourront donc théoriquement toujours exister au début de l’année du Dragon. 
Toute cette théorie est faite sans connaitre la prochaine extension, il est donc très difficile de parler de la survie d’un deck mais plutôt d’un archétype. 

Dans cette liste ne figure pas les archétypes ancestraux d’Hearthstone comme : le Démoniste Zoo / Chasseur Mid-range / Guerrier Contrôle / Voleur Miracle / Druide Combo / Prêtre Contrôle / Démoniste Handlock qui selon toute logique pourront toujours exister.
Même si le cas du démoniste Zoo sera impacté par la rotation, le départ du Garde Funeste aura-t-il raison de lui ?

Concernant la méta il est logique de voir disparaître tous :
– les decks pair / impair (Mage / Voleur / Guerrier / Chaman / Paladin)
– les quêtes (Voleur / Mage / Guerrier …)
– les armes légendaires (Voleur / Chasseur)
– les decks Cube (Démoniste / Chasseur / Guerrier / Voleur)

Le Chaman Token est un archétype assez vieux et ayant une base assez simple : le spam de board avec des tokens + menace de létal avec la Furie Sanguinaire. Un deck assez aggro et board centric pourrait être une option pour Thrall. Le Chaman Pair était un deck à base de “token”, tout comme l’était le Chaman Evolve (année du Mammouth) et ils ont montré qu’ils pouvaient être au top de la méta. Avec des cartes comme Front-de-Foudre et Explosion Voltaïque, le spam de board peut être accessible.
Reste à voir si Blizzard souhaite pousser l’archétype.

Le Chaman Carniflore a été l’un des meilleurs deck de l’année du Corbeau. Il aura fallu attendre le nerf des Enchaînés de Saronites pour voir le deck disparaitre. La combo reposait sur la copie de Carniflore et de son remontoir. Les habituels remontoirs (Zola et Gravats) vont disparaitre du standard mais le Charrieur de Bourbe pourrait les remplacer. L’OTK Carniflore est théoriquement impossible à recréer sans Gravats, mais la combo mérite d’y préter attention (surtout que la Buveuse reste dans le format).

Krag’wa reste une carte à surveiller car elle possède un cri de guerre à très fort potentiel. Son cout en mana (6) lui permet d’être potentiellement viable dans un chaman mid/ tempo. Il manque au chaman des sorts sans trop de surchage que Krag’wa pourrait renvoyer en main pour être viable.

Le Chasseur Mid est aussi un vieil archétype du jeu. À chaque extension, il a été possible de construire un Chasseur Mid. L’Année du Dragon ne devrait donc pas déroger à la règle, surtout que Preste-Patte / Frénésie féroce et l’Appel du Maître restent dans le format.  La synergie du Preste-Patte avec les Hyènes charognards a montré toute sa force dans le Chasseur mid actuel, il serait donc tout à fait logique de voir cette synergie dans d’autre deck post-rotation. Maître-Chien Shaw sera toujours présent et la faiblesse du tour 4 du chasseur peut assurer une place pour Shaw dans certains decks.
Avec le départ du DK, le Chasseur Mid perd sa value infinie et pourrait logiquement retourner à une liste plus agressive avec Ordre de tuer et compagnie.

Le Démoniste Handlock ou Contrôle est un vieil archétype du jeu. Même si Gul’dan perd énormément d’arme défensive avec la rotation (Profanation, Seigneur du Vide), il lui reste encore des atouts très intéressants (Godfrey, Zilliax, Grizzly, …) Avec la rotation, le démoniste perd aussi énormément de soin (Améthyste / Sombre Pacte) ; pour remonter ses points de vie et apporter de la tempo, Zilliax restera toujours une très bonne option. Pour les clean de board, l’option Néant Distordu est toujours viable mais Seigneur Godfrey restera l’un des meilleurs clean du jeu.

Le Démoniste Zoo sera plus difficile à faire fonctionner après la rotation pour la simple raison que le Garde Funeste est envoyé au panthéon. Même si le Zoo pouvait mettre la pression sans avoir recours au Garde Funeste, ne plus avoir cette menace en main pourrait impacter lourdement ses match-up.
Même si Diablotin double / Infusion d’âme resteront dans le format, l’avenir du Zoo est floue. Depuis l’implantation de la mécanique ruée, Blizzard veut tendre vers des decks midrange et board centric et le Zoo à très souvent du mal contre ce type de deck (Chaman Pair, Guerrier Ruée)… L’avenir pour le Zoo n’est pas toute tracé, il faudra attendre les prochaines cartes pour tirer un trait ou non sur cet archétype.

Le Druide n’a jamais été considéré comme la pire classe du jeu et pourtant, depuis le dernier nerf de Croissance / Nourrir, le Druide est la 7ème classe de la méta, un classement très loin du calibre de Malfurion. Même si la rotation peut sembler sévère avec le Druide, il faut relativiser.

Malygos reste dans le format ainsi que Éclat Lunaire. La combo avec Fleuriste + Floup restera toujours viable. Vous pourrez toujours faire un tour avec Malygos (2), Floup + Balayage + 2 x Éclat lunaire à 36 dégât. La seule interrogation concerne la survie du deck. Sans Jaspe / Plaie / Embranchement /le DK / Fléau Ultime, Malfurion perd beaucoup de cartes de tempo et de survie…

Le Druide double combo de l’année du Corbeau pourra toujours exister. Bois aux Feux-Follets / Âme de la forêt / Rugissement sont encore dans le format. Il faudra voir l’ajout des cartes de la prochaine extension mais la “combo” reste présente d’autant plus que le Druide Combo voit ses plus grands counters disparaitre : Profanation (Démoniste) et Cri Psychique (Prêtre).

La sortie de Baku et du Coeur de la Fournaise sonnent la fin du Guerrier Impair actuel mais celui-ci pourra rapidement évoluer vers le traditionnel Guerrier Contrôle. Supercollisionneur /Dr Boum / Explo-matic et Zilliax ont tous prouvé qu’ils étaient de sérieux atouts pour la gestion du board. Si la méta tend dans la direction “mid / board-centric”, le Guerrier Contrôle sera un adversaire très sérieux. Sa facilité à gérer les gros serviteurs (Heurte de bouclier) ou de large board (Baston), la value des mécas et de Dr Boum permettent au Guerrier Contrôle de s’imposer contre beaucoup d’aggro/mid.

Tout le pack ruée fera encore parti du standard pendant l’année du Dragon. Depuis quelques semaines, le Guerrier Tempo de BoardControl fait le tour de la méta et pourrait devenir un deck méta (si on reste dans la théorie d’une future méta “mid/board-centric”). L’archétype a atteint le top légende et sera toujours disponible après la rotation.

Éclair de Givre / Boule de Feu sont la base même de la classe Mage ; avec ces cartes, il y aura toujours un Mage Tempo/Aggro. Même si le dernier nerf de la Wyrm de Mana est très lourd pour le Mage Aggro, il reste des atouts intéressants de l’année du Corbeau. Le package d’Armageboom (Luna / Anomalie Cosmique …) ont rapidement trouvé leurs places dans le Mage Aggro, mais à partir de la rotation, il faudra intégralement recréer des nouvelles listes en repartant éventuellement sur des decks classiques avec Antonidas.

Avec Rastakhan, Blizzard voulait accentuer l’archétype Mage Contrôle. Jan’alai et Malacrass pourront-ils redonner un souffle au Mage Contrôle ?
Avec Blizzard / Choc de Flammes en clean de board et des taunts (Zilliax), le Mage Contrôle pourrait tenir la plupart des decks aggros mais il lui faudra trouver une nouvelle win condition pour rendre cet archétype viable contre Contrôle.

Le Paladin OTK est l’un des decks qui a profité le plus du retrait du Druide. Dernièrement, le nerf de l’égalité l’a fait disparaître du top de la méta mais la combo OTK restera post-rotation. La combo Shirvallah + Banquier Blafard + Colère Divine sera encore active, l’OTK (25 PV) est donc théoriquement toujours d’actualité. Avec la sortie de tous les DK, beaucoup de classes auront 30 PV au maximum (sauf nouvelle décision des designers de Blizzard…). Les OTK a 25-30pv pourront donc revoir le jour… et… l’OTK du Paladin est tout trouvé ! À voir si Uther possédera assez d’armes pour temporiser en attendant la combo.

Le Paladin Heal est l’archétype mis en avant pendant l’année du Corbeau. Tout le package “heal” restera pour l’année du Dragon et si la méta devient “midrange/board-centric”, le Paladin Heal pourrait rapidement trouver sa place.

La prochaine rotation va lourdement impacter le Prêtre. L’impact de la sortie de l‘Élémentaire radieux et de Visions de l’ombre sont actuellement impossible à prédire.
Le Prêtre Combo (ou Wall) est actuellement l’un des decks top méta. Le Grizzly du Bois maudit et Sens dessus dessous seront toujours jouable mais sans Spellstone / Maître Chênecœur / Vision de l’ombre, sa viabilité se complexifie. Le Massacreur mosh’Ogg sera très difficile à jouer (voir impossible) sans Maître Chênecœur et la mécanique d’appel. Consommer l’intégralité de son tour 8 en posant uniquement une 2/14 bouclier divin est suicidaire, surtout quand on connait le nombre de removal : Métamorphose (Mage), Maléfice (Chaman), Siphon d’âme (Démoniste), Exécution (Guerrier), Mot de l’ombre douleur (Prêtre), Sur la planche (Voleur)…

Le Prêtre a toujours été connu pour être une classe contrôle. Le Prêtre Contrôle / Fatigue est un vieil archétype qui a connu de nombreuses variantes, il serait donc logique de pouvoir construire une liste contrôle pour l’Année du Dragon. Anduin va rapidement regretter Cri Psychique, qui est le meilleur board clear du jeu, mais il pourra se consoler avec Hystérie collective qui reste une très bonne AoE pour (5). Le Prêtre Contrôle sera possible à construire mais sa viabilité dépendra de l’état de la prochaine méta.

Pour rappel, la Galerie de Clone de Zerek + Velen + Malygos seront toujours dans le format… L’avenir du Prêtre Clône est difficile à prédire tant les sorties de la Spellstone et Élémentaire radieux seront impactant… mais la combo reste présente en standard.

La sortie de Baku pourrait enterrer le Voleur Impair mais le récent nerf du Sang Froid a fait émerger de nouvelles listes. Depuis quelques semaines, nous assistons à l’émergence d’un Voleur Pirate (Arme). Même sans la mécanique impair, le Voleur pourra toujours s’appuyer Agent SI:7 / Malfrat des Parias / Evisceration pour mettre la pression en early.
Si une bonne arme voit le jour en Avril, Pillage / Toxicologue / Poison Mortel seront toujours présents dans le format pour appuyer l’archétype.
Même si les sortie du Fongimancien / Villépine seront importantes pour Valeera, cela permettra à des cartes à fort potentiel comme la Chimiste Démente de peut être voir le jour. Le Voleur Miracle a toujours été une option viable pour le Valeera, il n’est pas exclu de voir le Voleur Aggro (pirate ou non) tendre vers cette liste classique.