Wizards of the Coast a frappé un grand coup en annonçant pour la première fois 36 Planeswalkers différents pour la prochaine extension de Magic The Gathering. Aujourd’hui, nous vous proposons un petit top des nouveaux Planeswalkers et leur jouabilité dans les archétypes actuels, mais également une liste de quelques challengers à surveiller de près.

La Guerre des Planeswalkers sera disponible en Avant-Première en boutique les 27 et 28 Avril prochain, en sortie physique mondiale le 3 Mai et dès le jeudi 25 Avril sur Magic Arena.

LES MEILLEURS PLANESWALKERS

JIANG YANGGU, FAÇONNEUR DE LA FORÊT

PLUS D'INFOS

Ce Planeswalker arrive pour la première fois de façon officielle dans nos contrés. Il est sorti à l’origine dans deux produits exclusifs au marché chinois, Global Series: Jiang Yanggu and Mu Yanling, un ensemble de deux decks Planeswalker.

Très légèrement hippie sur les bords, ce fan de la forêt et des créatures qui l’habitent fait parti des Planeswalker unco de l’extension. Probablement assez faible en limité, sa puissance n’est cependant pas à négliger dans le bon deck.

En effet, il peut très probablement s’insérer dans un deck Golgari ou Sultai. Sa synergie avec des cartes comme Druide de l’incubation et Vigile de la chambre permet de développer son jeu de façon bien plus rapide. Ce Planeswalker pourrait même permettre l’émergence de nouveau archétype plus orienté ramp tout en étant efficace contre des decks aggros en permettant à vos Marcheur pousse-sauvage, Marchebranche ondine et autres Ranger jadefeu de produire de mana pour vous permettre d’avancer dans votre plan de jeu.

SAHEELI, SUBLIME ARTIFICIÈRE

 

PLUS D'INFOS

Apparue pour la première fois sur Kaladesh, cette inventrice de génie est spécialisée dans la création d’objets animés ressemblant à des animaux à la fois mignons et mortels. Ses deux capacités lui permettent de trouver facilement une place dans un archétype existant déjà aujourd’hui : Izzet drake.

Accompagnée de ses amis Électromancien gobelin, Drakôn crépitant et Drakôn du logogriphe, vous pourriez voir rapidement une petite armée de Servo se transformer en grand Drakôn 20/4 capable de voler au-dessus de vos défenses.

Si Izzet drake reste un deck viable à la sortie de la Guerre des Planeswalkers, comptez sur Saheeli pour faire autre chose que de la figuration.

JACE, PORTEUR DE MYSTÈRES

 

PLUS D'INFOS

Télépathe sans son pareil, Jace sera probablement un très bon Planeswalker à jouer dans un deck contrôle qui ne joue pas de blanc. Téfeiri, héros de Dominaria est en effet pour le moment bien trop important et bien trop puissant pour n’envisager ne serait-ce qu’une seule seconde de le remplacer.

Nous pouvons cependant l’envisager dans d’autres decks. Il pourrait très bien remplacer le Nicol Bolas de M19 dans un Grixis contrôle, permettant de piocher dès son arriver en jeu. Il a bien évidemment sa place dans un deck Meule, que ce soit mono bleu, blanc/bleu ou Esper.

Enfin, il rajoute également une nouvelle condition de victoire dans un deck que nous adorons tous, Simic Nexus. Il est tout à fait envisageable de miser sur la compétence passive de Jace ou sur l’option de meule du deck adverse dans le cas où toutes les autres conditions de victoires (Explosion, Hydre par exemple) aurait été contrées par votre adversaire. Dans tous les cas, sans être une condition de victoire, c’est un très bon élément afin d’avancer dans son deck.

TÉFEIRI, EFFILEUR DE TEMPS

 

PLUS D'INFOS

On pensait l’époque des Téfeiri surpuissant révolue avec Dominaria. Wizards a décidé de nous rappeler que ce Planeswalker n’est clairement pas venu pour enfiler des perles.

N’importe quel deck sur une base Azorius VEUT jouer cette carte, que ce soit main deck ou en sideboard. Il n’y a pas de discussion possible. C’est un tueur pur et simple de contrôle. Le +1 est presque anecdotique et son -3 permet de gérer n’importe quelle menace (que ce soit une créature, un artefact ou un enchantement) de façon provisoire en faisant du card advantage (une sorte de Clin d’œil en plus polyvalent).

LILIANA, GÉNÉRALE DE LA HORDE DE L’EFFROI

PLUS D'INFOS

Liliana a commencé à étudier la nécromancie dans l’optique de renforcer ses talents de guérisseuse. Aujourd’hui, long story short, la guérisseuse a disparu et est à la tête de l’armée de zombie de Bolas, se retournant finalement contre lui.

Liliana est une carte forte. Dans une optique contrôle ou midrange, elle a parfaitement sa place en haut de curve. Son +1 permet de générer des créatures facilement sacrifiable pour se protéger ou profiter de son effet passif, tout en donnant des créatures que l’on jettera sans hésiter en pâture à son -4. Son dernier effet est tout simplement un moyen de mettre fin instantanément à la partie ; peu d’adversaires seront capables de se relever après avoir perdu la quasi-totalité de leurs permanents.

RAL, CONDUIT DE L’ORAGE

 

PLUS D'INFOS

Ral présent on board. Vous lancez un premier sort, au hasard Option par exemple. Vous lancez un premier Expansion en ciblant Option. Avant la résolution du sort, vous lancez votre deuxième Expansion en copiant la première Expansion. La copie cible la première Expansion. La copie de la copie cible la première Expansion. Vous partez ainsi en copie infinie.

Maintenant, vous pensez à la capacité passive de Ral, qui se met sur la pile à chaque fois qu’Expansion se met en place. Sortez le champagne et profitez (bon, vous devrez cibler l’adversaire à chaque fois mais il y a des chances pour qu’il abandonne la partie avant la fin).

L’avantage de Ral, c’est qu’il n’a pas besoin de ce combo pour être intéressant. Sa capacité permettant de copier des sorts le rend très intéressant dans un deck contrôle (le retour du Jeskai ?).

GIDEON LAMENOIRE

PLUS D'INFOS

Le retour du vrai Gideon, même si nous n’arrivons pas encore au niveau de Gideon, allié de Zendikar. Une créature 4/4 indestructible pendant votre tour est toujours une plaie à gérer pour votre adversaire. Cependant, contrairement au Gideon de Zendikar, il a énormément de mal à se protéger lui-même de créatures.

Il sera donc très probablement utilisé en side contre des decks contrôle afin de mettre la pression sur l’adversaire.

UGIN, L’INEFFABLE

PLUS D'INFOS

L’un des plus puissants dragons du Multivers se retrouve sur Ravnica pour prendre sa revanche contre son frère jumeau, Nicol Bolas, qui l’a terrassé sur Tarkir avec l’aide de Sarkhan.

Intéressant dans un deck contrôle en top curve, sa première capacité lui permet de se protéger tout en faisant du card advantage à retardement. Il est également capable de se débarasser de n’importe quelle menace colorée, ce qui constitue 99% des menaces en standard actuellement (exception faite de Karn et de certains artefacts). La faiblesse de son passif à l’heure actuelle nous fera probablement cependant préférer Liliana à moins que des artefacts gamebreaker ne voient le jour.

NICOL BOLAS, DRAGON-DIEU

PLUS D'INFOS

Le plus puissant des Planeswalkers à l’heure actuelle, que ce soit dans le lore ou en tant que carte.

Il possède l’ensemble des capacités des Planeswalkers présents sur le champ de bataille. Il peut piocher et forcer un adversaire à exiler une carte. Il gère n’importe quelle créature ou Planeswalker qui pourrait être une menace pour lui ou pour vous. Son -8 vous permet d’avoir une bonne option sur la victoire.

En plus de ça, il fait un bon café et résout tous vos problèmes amoureux, d’impuissance sexuelle, de maladies inconnues et vous promet un retour rapide de la personne aimée.

Vous pouvez donc vous attendre à le voir en plusieurs exemplaires dans un Grixis, en compagnie de sa version de M2019.

J’ai peur.

LES CHALLENGERS

SORIN, SEIGNEUR DE SANG VENGEUR

PLUS D'INFOS

Un abzan value est envisageable grâce à son -X, permettant de remonter par exemple les créatures qui explorent du moment. La capacité passive, donnant le vol de vie à vos créatures, lui permet d’être très efficace contre des decks agressifs qui voudront

La seule raison pour laquelle Sorin n’est pas dans le top, c’est à cause de son +2. Il l’aurait été si jamais cette capacité pouvait cibler une créature, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Dommage.

SAMUT, FRACASSEUSE DE TYRAN

PLUS D'INFOS

 

smorc

KIORA, MANDEUSES DE BÉHÉMOTH

PLUS D'INFOS

Kiora ne paye pas de mine, mais elle peut facilement rentrer dans les decks mono vert ramp du moment. Avec les bonnes créatures, elle peut faire suffisamment de value pour être intéressante mais est en directe concurrence avec Chuchoteur de bête. Le fait qu’elle soit un Planeswalker et non une créature la sauvera peut-être.

NARSET, DÉCHIREUSE DES VOILES

PLUS D'INFOS

Mon coup de cœur pour un Planeswalker unco. Bloque le card advantage de vos adversaires. Son -2 est l’équivalent d’un coup de Azcanta, plusieurs tours avant qu’il ne soit possible.

Sa grande faiblesse est sa fragilité. Elle n’arrive qu’avec 5 marqueurs loyauté et chaque utilisation en enlève 2. C’est une carte qui aurait mérité sa place dans le top sans ça.